Bien se préparer pour ses courses automobiles

Après cette longue période d’arrêt des compétitions automobiles en semi-professionnelles, nous ne sommes pas toujours bien prêts à reprendre la course à son top niveau. Nous allons donc reprendre ensemble les différents points sur lesquels il faut porter son attention avant de reprendre la compète.

Nous allons développer trois grands points à préparer avant de reprendre la course. Ce sont évidemment pour beaucoup des évidences, mais il est important de bien se les rappeler. On n’est jamais trop préparé à une compétition.

Préparation physique

On commence bien sûr avec la préparation physique. On ne peut pas passer à côté de la préparation physique. Les sports automobiles sollicitent énormément le corps. Les forces exercées sur le corps des pilotes imposent de reprendre les séances de renforcement musculaire plusieurs semaines avant la première compétition.

Il faut veiller à alterner les séances de cardio et de force. Il ne faut bien évidemment pas faire l’impasse sur l’un ou l’autre. Les courses sont souvent longues, il est donc impératif de travailler son endurance. En améliorant son cardio, on gagnera en constance et en stabilité. Au plus le rythme cardiaque est élevé, au plus on aura du mal à garder le plein contrôle de son volant. La concentration est directement liée à notre capacité à garder une fréquence cardiaque calme et régulière.

Les séances de force pure ont pour objectif d’augmenter la masse musculaire. C’est grâce à celle-ci que vous serez en mesure résister aux forces exercées lors des accélérations, des virages, etc.

Les deux types d’exercices sont indissociables. Sans cardio, la force n’a aucun intérêt et l’inverse est également vrai. On ne peut pas conduire sa voiture tout en force. On ne tiendra jamais la longueur.

Préparation mentale

Si le corps est important, le mental l’est tout autant voir pour certains, beaucoup plus. C’est d’autant plus vrai pour les compétitions d’endurances. Il faut réussir à tenir dans la longueur et donc ne pas lâcher en cas d’erreur. C’est la patience et la constance qui finissent souvent par payer.

Pour accroître sa concentration et son calme, il y a bien évidemment la méditation. Vous pouvez faire de courtes séances de cinq minutes plusieurs fois par jour. C’est avec une certaine rigueur et répétition que vous arrivez à une force mentale suffisante pour affronter les compétitions avec sérénité.

Préparation de son équipement

He oui, il faut penser à préparer son équipement. Il est évident que l’on n’oubliera pas son casque ou sa combinaison, mais des éléments qui semblent moins importants (sans l’être) comme les sous-vêtements spéciaux, peuvent facilement passer à la trappe. Cela peut paraître ridiculement évident, mais on a tendance à oublier à tout bien préparer, et on se retrouve sans ses chaussettes porte-bonheur ou avec le mauvais T-shirt, etc.

Après tout cela, vous voilà fin prêt pour votre prochaine compétition … Alors, oui, nous n’avons pas parlé de votre entraînement sur circuit. Nous avons pensé qu’il y avait peu de chance que vous n’ayez pas touché un volant sur circuit ces derniers mois.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s