Victime d’un sinistre incendie en Belgique : de quoi faut-il s’inquiéter ensuite ?

Vous avez été victime d’un sinistre incendie en Belgique récemment et les choses s’enchaînent à une vitesse folle pour vous ? Voici quelques conseils afin de savoir à quoi vous devez faire attention lorsque votre habitation est sinistrée des suites d’un incendie.

Intervention des pompiers lors de l'incendie d'une maison
Intervention des pompiers lors de l’incendie d’une maison

Qu’est-ce qu’un sinistre incendie ?

D’après le Wiktionnaire de Wikipédia, un sinistre est un « dommage comme un incendie, une inondation, un tremblement de terre, etc. ». Toujours selon le Wiktionnaire, en ce qui concerne le monde des assurances, un sinistre représente les « pertes et dommages qui arrivent aux objets assurés« .

On entend donc par « sinistre incendie« , tout dommage ou perte subi par les objets assurés des suites d’un incendie. Du point de vue de l’assurance, ce sont donc bien les objets assurés au préalable qui sont touchés par un sinistre. Ces sinistres incendie peuvent être dus à de multiples facteurs :

  • Incendie par négligence,
  • Incendie naturel,
  • Incendie volontaire (incendie criminel ou fraude à l’assurance),
  • etc…

Cela explique pourquoi il est nécessaire à votre prestataire d’assurances d’effectuer l’expertise du sinistre en question, au travers de l’intervention d’un bureau d’étude en incendie, afin d’en déterminer précisément les causes.

Car, dans certains cas (si des preuves vous incriminent et qu’il y a suspicion de fraude à l’assurance, par exemple), votre assureur est susceptible de ne pas avoir à vous rembourser.

Votre assurance incendie en détails

N’oubliez surtout pas de prendre contact avec votre assureur dans les plus brefs délais afin de rendre compte de l’état de votre bien en déclarant le sinistre. Bien que vous soyez sans doute sous le choc, vous devez faire cela au plus vite!

Après avoir contacté votre assureur, pensez à consulter en détail votre assurance incendie afin de savoir ce qu’elle couvre exactement et d’en connaître l’ensemble des services annexes. Ceux-ci peuvent être divers et variés et peuvent par exemple comporter :

  • La prise en charge des réparations en nature (entreprise mandatée par votre assureur) de votre bien,
  • L’intervention dans les frais de réparation si vous optez pour l’une des deux autres méthodes de réparation (à savoir l’auto-réparation ou la réparation par l’entreprise de votre choix),
  • L’intervention dans les frais de relogement,
  • etc…

Vous reloger, intervention dans vos frais par l’assurance incendie !

Vous devez désormais temporairement vous reloger, car il ne vous est bien entendu pas possible de rester errer en rue, vous avez suffisamment souffert comme cela…

Alors, sachez que votre assurance incendie couvre une partie, voire l’ensemble, des frais liés à votre logement temporaire, comme nous venons de l’évoquer.

Afin que cela soit effectif, il vous est impératif de lui fournir toutes les pièces justificatives en lien avec vos nouveaux frais de logement.

Indemnisation par l'assureur en cas de sinistre incendie de votre maison
Indemnisation en cas de sinistre incendie de votre maison

Suite au sinistre, expertise de votre bien par l’assureur

Suite à un sinistre, quel qu’il soit, et une fois que votre assureur sera certain que les causes de ce dernier ne sont pas de votre ressort, celui-ci mandatera un expert immobilier afin d’estimer la valeur de vos biens immobiliers et mobiliers au moment de la catastrophe.

C’est sur base de l’intervention de cet expert que sera fixée l’indemnisation prévue par votre prestataire d’assurance incendie pour vos dégâts. Si ce montant vous semble sous-évalué, que vous n’êtes pas d’accord avec votre assureur, ou que vous souhaitez simplement un second avis, n’hésitez pas à prendre contact avec votre propre expert pour faire valoir vos intérêts.

Nécessité du contre-expert dans le cadre d’un sinistre incendie en Belgique

Il arrive assez régulièrement que l’expertise réalisée pour le compte d’un assureur aille en sa faveur, et que vous receviez ainsi moins d’argent que ce qui vous était en réalité dû.

Afin d’éviter cela, prenez la précaution de faire appel à une contre-expertise du sinistre incendie de votre maison en Belgique ! Ce second expert, mandaté par vos soins, se chargera d’effectuer l’estimation de votre bien, au même titre que la personne choisie par votre assureur, à la différence qu’il n’aura aucun avantage à léser vos intérêts.

Cet expert vous aidera à discuter d’égal à égal avec votre prestataire en assurances, vous permettant de négocier l’indemnisation afin qu’elle soit la plus fidèle possible de l’estimation que votre expert immobilier fait de la valeur de vos biens.

L’intervention d’un contre-expert dans votre dossier est néanmoins susceptible de retarder quelque peu le versement de votre indemnité. En effet, normalement, votre assureur a 30 jours pour vous rembourser. Mais lorsque vous faites appel à un tiers pour contre-argumenter. Le montant doit être fixé dans les 90 jours, et le délai de 30 jours débute une fois ces 90 jours dépassés (portant donc le total à 120 jours).

Sachez enfin que si votre assureur paie trop tard, il vous devra alors un double intérêt légal à compter du jour de l’expiration du délai et ce jusqu’au jour du paiement effectif. Gardez bien cela à l’esprit.

Publicités

Répondre

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s