Sport automobile : quelle est la place des femmes aujourd’hui dans les courses de compétition ?

Dans notre société actuelle, le sport automobile est qualifié le plus souvent de discipline réservée aux hommes. En effet, en prenant comme exemple la Formule 1, l’on peut observer qu’aucune femme pilote n’a participé à des championnats avant 1992. Il est bien évident que de nombreux stéréotypes et préjugés circulent encore sur le genre féminin aujourd’hui. L’égalité des sexes dans les disciplines automobiles peine encore à gagner du terrain. Néanmoins, des femmes ont déjà pu faire leurs preuves en tant que pilotes automobiles aujourd’hui.

Les championnes du sport automobile : qui sont ces pilotes féminins ?

Diverses figures féminines ont pu trouver leur place sur les podiums ou bien dans les médias grâce à leurs victoires :

  • Danica Patrick : bien qu’elle du s’attirer des commentaires sexistes, cette pilote a notamment décroché la quatrième place de l’Indianapolis 500 en 2005 ainsi qu’un podium en 2009. En 2008, elle est la première à gagner une course en Indy Car ;
  • Keiko Ihara : d’origine japonaise, Keiko a dû se défendre contre les aprioris de son pays pour pouvoir trouver sa place. Elle a pu obtenir un volant en Ferrari Challenge et fait partie aujourd’hui de l’Eurocup Formule Renault ;
  • Pat Moss :  chez les Moss, les cylindrées sont une histoire de famille. La pilote Pat Moss a participé à de nombreux rallyes internationaux, que ce soit en Mini, en Saab ou encore en Lancia et affiche trois victoires. Elle est particulièrement connue pour avoir contribué à changer avec Ann Widsdom l’image des femmes dans l’univers automobile ;
  • Michèle Mouton : cette femme a remporté la spectaculaire course de Pikes Peak ! Elle est l’unique pilote féminin à avoir remporté une épreuve du WRC ;
  • Et bien d’autres encore.

Quels stéréotypes mènent la vie dure à l’image des pilotes féminins en sport automobile ?

Les sports moteur sont certes une discipline exigeante, tant au niveau mental que physique. Par conséquent, femme ou homme, le pilote apte à mener son véhicule de compétition jusqu’à la ligne d’arrivée en temps et en heure fait face à de nombreuses craintes. En effet, des entraînements intensifs sont nécessaires à la préparation du pilote. Les conditions de course sont quant à elles difficiles et peuvent par ailleurs avoir des conséquences irréversibles sur l’organisme du pilote.

Par conséquent, il est communément admis que les obstacles physiques considérables que constitue le sport automobile justifient le faible taux de pilotes féminins présents en compétition. Certains soutiennent même que les accélérations et la force de gravitation que doit endurer le pilote ne peuvent être amorties par les femmes pilotes.  

Les pilotes automobiles féminins : une place sera-t-elle possible pour elles un jour ?

Fort heureusement, tous les acteurs de l’univers automobile n’ont pas cette même opinion. Certains affirment en effet qu’hormis durant certaines courses assez difficiles, les pilotes féminins sont physiquement capables de concourir aux championnats. « Après tout, tant qu’un pilote de course est équipé correctement, que ce soit avec des sous-vêtements de qualité, des casques homologués et une combinaison adaptée, chacun est capable du meilleur », nous dit un expert. « De plus, même les véhicules sont plus maniables et faciles à piloter qu’autrefois ». Mais il est bien connu que le machisme continue de persister dans les disciplines de sport automobile. La lutte pour l’égalité des sexes est encore loin d’être achevée.

Votre commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s